Après avoir "courue" après mon dentiste pendant 2 semaines pour avoir son avis concernant une greffe gingivale (suite aux observations et sur la demande de l'ortho), j'ai enfin eu rdv hier. Il confirme bien sûr qu'il va falloir envisager une greffe, mais il est sceptique de la faire en cours de traitement, car pour lui il vaut mieux attendre que tout soit stabilisé. Enfin tout dépend combien de temps il me reste, ce que je n'ai pas su lui dire puisque mon ortho ne m'en parle pas ! Donc il va l'appeler pour en discuter avec lui et me donner des nouvelles. En attendant il m'a recommandé un de ses confrères avec qui j'ai pris rdv (pour le 18/07). Vu la date du rdv, je pense que je ne ferai rien avant septembre, vu qu'il y a 15 jours de cicatrisation et qu'on a prévu de partir en congés en août (+ un mariage tout début septembre).

Mon dentiste m'a dit qu'une AG n'était pas envisageable. Autant dire que j'ai pleuré tout ce que je pouvais en sortant, regrettant les dégâts occasionnés par le traitement, me demandant si le remède n'était pas pire que le mal au final. Bien entendu les regrets ne servent à rien, et rester comme j'étais, c'était aussi vivre tout ma vie avec un complexe terrible qui ne me quittait jamais. Mais là c'est dur ! Mon dentiste m'a demandé si on savait pourquoi ça s'était dégradé, et aussi vite. Mon avis (de non professionnelle) est que les canines qui étaient un peu en avant "protégeaient" les incisives de ma lèvre, mais en reformant l'arc, elles sont en contact direct, et la gencive est trop fine. Il m'a aussi dit qu'une greffe osseuse n'était pas possible à cet endroit (ou du moins pas à ce stade), et que ce n'est pas la gencive qui tient la dent mais l'os, donc la contention sera indispensable sinon la dent aura tendance à se déplacer (là aussi je n'ai encore aucune précision sur le type de contention envisagée par l'ortho).

Bref voilà où j'en suis, les nouvelles ne sont pas très bonnes... du moins l'idée de devoir garder une contention pour éviter de perdre ma dent me déprime, car on m'a vivement conseillé de mettre cet appareil pour les risques encourus de déchaussement dans l'avenir, et là je me retrouve avec 3 dents déchaussées qui allaient bien !!

Je préfère jouer franc jeu sur ce blog, c'était le but d'ailleurs. Là tout de suite, j'ai peur de me lancer dans des traitements sans fin, comme on peut voir sur le net pour des gens "ratés" par l'orthodontie. Je n'en veux à personne, c'était difficilement prévisible et un risque que je connaissais, mais ça va être des frais, une opération pas anodine (et pas sûre de fonctionner en plus). Bon moral un peu dans les chaussettes, j'espère que mon dentiste me tiendra vite informée de sa discussion avec l'ortho, que je revois de toute façon le 09/06 et à qui je vais poser plus de question sur la fin de traitement, dans la mesure où les derniers mois ont été préjudiciables, je me fiche du sourire "parfait" et si on s'arrête avant, ça sera mieux pour moi (d'autant que je le trouve déjà très bien !).